Aménager ses combles : lumière au naturel

L’aménagement des combles implique la pose d’un dispositif adapté permettant d’éclairer les lieux. Bien évidemment, la lumière naturelle est à privilégier, car elle contribue largement à notre bien-être psychologique et à notre santé physique. Comment faire entrer la lumière naturelle dans les combles ? Quel type de fenêtre installer ? Combien et où l’installer ? Les réponses dans cet article.

Quel type d’ouverture choisir pour éclairer les combles ?

Pour que les combles soient habitables, il faut qu’ils soient éclairés, bien éclairés. Pour faire entrer la lumière naturelle sous les toits, vous pouvez choisir entre plusieurs types d’ouverture. On en retiendra principalement deux ici : la fenêtre de toit et la lucarne ou chien assis.

La fenêtre de toit

La fenêtre de toit est une fenêtre qui, comme son nom l’indique, est installée directement sur le toit, plus précisément le long de la pente du toit. Elle présente de nombreux avantages, mais également quelques inconvénients. Parmi ses avantages il faut citer son adaptabilité. La fenêtre de toit peut être posée sur n’importe quelle pente de toit (15° à 90°). Par rapport à une lucarne, elle fait entrer 40% plus de luminosité. Par ailleurs, elle nécessite peu de travaux. De ce fait, elle est plus abordable. La fenêtre de toit a aussi ses inconvénients. A cause du taux de luminosité plus élevé, elle peut être très chaude en été. Toutefois, cet inconvénient peut être corrigé par la mise en place d'un vitrage plus épais et/ou teinté. La fenêtre de toit se décline en trois variétés selon le type d’ouverture. Il y a d’abord l’ouverture par projection, l’ouverture par rotation et enfin l’ouverture latérale.

La lucarne

Par rapport à la fenêtre de toit, la lucarne est beaucoup plus esthétique. Elle apporte du cachet à votre maison et offre une vue verticale. Elle donne aussi la sensation de grandeur dans la pièce. Parmi ses inconvénients majeurs, il faut citer les travaux complexes nécessaires pour son installation. En outre, elle ne peut être posée que si la pente est au moins égale à 30°. Selon la forme, on distingue entre autres la lucarne capucine, la lucarne à demi-croupe, la lucarne à deux pans, la lucarne à guitare, la lucarne rampante, etc.

Déterminer la surface vitrée nécessaire

Pour que l’entrée de lumière naturelle soit optimale, il faut que la surface vitrée soit suffisamment ample. Une fenêtre trop petite n’apportera pas suffisamment de lumière. Selon la Règlementation Thermique RT 2012, la surface vitrée doit représenter au moins 17% de la surface habitable pour qu’elle soit bien éclairée. Une autre méthode de calcul consiste à mesurer la surface du plancher à éclairer. La surface du vitrage doit représenter au moins 1/6 de celle-ci.

Combien de fenêtres installer ?

Pour profiter de la lumière naturelle le plus longtemps possible, une bonne répartition des ouvertures est conseillée. Ainsi, préférez plusieurs petites surfaces vitrées au lieu d’une seule d’une superficie plus grande. A titre d’exemple, une fenêtre de toit avec une surface vitrée de 4m² permet d’éclairer 46% de la pièce. En répartissant quatre fenêtres de 1m² chacune sur le toit, vous pouvez obtenir un éclairage de 65% de la pièce.

Où installer les fenêtres de toit ?

Outre le choix de la fenêtre et le calcul de la superficie, le choix du meilleur emplacement pour la fenêtre joue aussi énormément sur la qualité et la quantité de lumière naturelle qui entrera dans vos combles. Ainsi, la position de la fenêtre doit être choisie en fonction de l’aménagement des combles, de l’emplacement des cloisons, des équipements, etc. Faire appel à un professionnel pour déterminer l’emplacement idéal des fenêtres est ainsi conseillé. Sachez toutefois que sur un toit à pente faible, c’est en hauteur qu’il faut poser la fenêtre. Dans le cas d’une pente plus élevée, il faut placer la fenêtre un peu plus bas.