Aménagement de combles et grenier : La bonne méthode

Agrandir son lieu de vie, voilà le rêve de tout le monde. Aménager les combles est l’une des premières solutions qu’on choisit pour y arriver. Découvrez les étapes et règles à suivre pour réaliser ce type de projet.

Est-ce un projet faisable ?

La toute première question qu’il faut se poser avant d’aménager les combles pour y habiter est : le projet est-il faisable ou non ? Pour avoir la réponse, vous devez vérifier les quatre points suivants :

La bonne hauteur

Pour qu’un grenier soit habitable, la pente idéale à avoir est de 45°. Si votre pente est inférieure à 35°, vous devez la modifier ou éventuellement surélever votre maison sauf si les fermes sont très longues et préservent un espace important au-dessus de 2mH. Pour vérifier si vous avez la bonne hauteur dans vos combles, vous pouvez faire un test. Demandez au plus grand de votre famille d’y monter. Demandez-lui d’écarter ses bras. Prévoyez 20 cm de plus de part et d’autre et 40 cm au-dessus de sa tête pour l’isolation. Si c’est possible, alors l’aménagement est faisable.

Les règles d’urbanisme

Avant d’aménager vos combles, renseignez-vous sur les règles d’urbanisme appliquées dans votre municipalité. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) vous permet de le savoir. Grâce à ce document, vous pouvez savoir si votre commune autorise ce genre de travaux. Selon l’ampleur de ces derniers, il vous faut une déclaration préalable des travaux ou un permis de construire.

Le voisinage

Après vous être renseigné sur les règles d’urbanisme locales, cherchez également des informations sur le droit du voisinage comme le droit de recours des tiers. En général, les voisins disposent de deux mois après l’affichage du permis de construire ou de la déclaration préalable des travaux pour contester. Si vous avez demandé à aménager les combles d’une copropriété, vous devez avoir l’autorisation du syndic pour les travaux.

Le budget

Le coût des travaux dépendra du type de charpente. Une charpente traditionnelle avec un plancher encore en bon état coûtera moins cher que des fermettes industrielles nécessitant une modification. En moyenne, il faut compter entre 500 et 700€/m² pour aménager les combles. Ce tarif peut être majoré jusqu’à 70% si vous devez modifier la pente de la toiture ou surélever votre maison.

Les démarches à suivre

Dès la naissance d’un projet d’aménagement des combles, une visite à la mairie est recommandée. Cela vous permet de vous renseigner sur les règles d’urbanisme dans votre commune et éventuellement sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre. En général, le permis de construire est obligatoire si la surface à créer est supérieure à 20m² ou 40m² si la commune possède un PLU. En-deça, une simple déclaration préalable des travaux suffit. Si la surface habitable dépasse les 170m², le recours à un architecte est obligatoire.

Un cocon confortable

Pour que les combles deviennent de véritables pièces à vivre, il faut qu’ils soient confortables.

Voici comment rendre les combles plus confortables :

  • Isoler : outre de réduire les dépenses énergétiques, une bonne isolation garantit également le confort thermique à l’intérieur des combles. Deux solutions sont possibles pour isoler les combles. Il y a d’abord l’isolation par l’intérieur qui est le choix le plus facile et le plus économique. Elle consiste à poser entre et sur les chevrons deux couches croisées d’isolant. Pour que ce type d’isolation soit durable et efficace, vous devez vous assurer que la couverture soit parfaitement étanche à l’air et protégée contre l’humidité. Pour ce faire, elle doit être équipée d’un écran pare-pluie côté extérieur et d’une membrane d’étanchéité côté intérieur. La deuxième solution d’isolation des combles est l’isolation par l’extérieur. Elle présente l’avantage d’offrir une isolation continue sans ponts thermiques et de ne pas empiéter sur le volume du grenier. Par contre, elle est coûteuse et ne peut être appliquée qu’en neuf ou en rénovation complète de la couverture. Il existe plusieurs techniques d’isolation par l’extérieur dont le sarking et les panneaux sandwichs.
  • Habiller les parois verticales : Si le mur est irrégulier, il est nécessaire d’installer une ossature métallique pour fixer la plaque de plâtre et l’isolant. Au cas où il est régulier, il peut recevoir immédiatement des panneaux composites comprenant à la fois une plaque de plâtre et une couche isolante.
  • Miser sur la lumière naturelle : Pour faire entrer la lumière naturelle dans vos combles, vous pouvez opter pour une lucarne ou une fenêtre de toit qui apporte plus de luminosité que la fenêtre classique. A noter que la surface vitrée doit représenter au moins 1/6 de la surface habitable. En hiver, les fenêtres apportent plus de chaleur à l’intérieur des combles. Mais attention à la surchauffe en été. Equipez-vous de protections adéquates pour profiter d’un intérieur confortable.

Une réduction d’impôts ?

La réalisation de travaux d’isolation dans les combles vous donne droit à une réduction d’impôts si le bâtiment a été réalisé depuis plus de deux ans. Si l’aménagement prévoit une augmentation de la surface du plancher de plus de 10%, vous ne pouvez pas prétendre à une réduction d’impôts.