Mise en œuvre sur chantier ITE Liège selon Avis Technique homologué DH 931

Applicateurs

L'entreprise Secil Martingança recommande que l'application du système soit effectuée  par des applicateurs avec formation spécialisée pour cet effet. La liste d'applicateurs pourra être consultée directement au service de vente de l'entreprise Secil Martingança.

Recommandations générales

Préparation du support

Comme avec la majorité des autres revêtements, l'application du système SecilVit CORK ne devra pas être initié avant que le support subisse la plupart de son retrait de séchage initial. Ainsi, entre l'exécution du mur et l'application du revêtement, un délai minimum d'un mois doit être respecté.
Les supports doivent présenter une surface plane, sans irrégularités et défauts de planimétrie supérieurs à 10 mm, vérifiés avec une règle de 2 m de longueur. Si cette condition ne peut être assurée, la surface devra être régularisé par l'application d'un enduit avec une composition et résistance adéquates au support du système, qui devra avoir un âge minimum d'un mois lors de l'application des plaques d'isolant thermique.
Les supports devront avoir une absorption moyenne et devront être consistants et exempts de poussières et d'huiles de décoffrage; ils devront aussi être secs au moment de l'application du système. Les supports en béton dégradés devront être réparés, y compris le traitement des aciers, si nécessaire. Les zones fissurées doivent être aussi réparées, lorsque les fissures présentent une ouverture supérieure à 2 mm.
Dans le cas des travaux de réhabilitation, les supports doivent être vérifiés du point de vue de leur consistance, dégradation, fissuration et teneur en eau; les zones ne présentant pas de sécurité devront être éliminées et les zones endommagées devront être réparées. L'existence constante de teneurs en eau élevés dans les périodes non pluvieuses déconseille l'application des systèmes de ce type, la source d'humidité devant donc être vérifiée et corrigée d'abord.

Assemblage des plaques d'isolant thermique.

Les plaques d'isolation doit être appliquées du bas vers le haut, à partir du profilé de départ, tout en assurant leur niveau horizontal, et en appuyant chaque rangée de plaque sur la précèdente.
Les plaques sont fixées au support par le produit de collage ADHEREVit ecoCORK.
Le mortier ADHEREVit ecoCORK est obtenu par le malaxage de chaque emballage du produit (20kg) avec 12,0 à 12,5 l d'eau claire. Le malaxage doit être effectué avec un malaxeur à bas régime jusqu'à l'obtention d'une pâte ayant une consistance crémeuse et sans grumeaux.

Le mortier devra être appliqué sur le verso de la plaque d'isolant thermique, en utilisant une méthode qui dépendra des conditions de planimétrie du support :

Sur la maçonnerie avec des irrégularités, le mortier devra être appliqué au moyen d'un cordon périmètral aller avec au moins deux points de mortier de collage au centre de la plaque ;
Sur une surface régularisée, comme l'enduit ou le béton, le mortier devra être appliqué sur toute la face de scellement de la plaque, à l'aide d''une taloche dentée (dents de 10 à 15 mm).

Les plaques doivent être assemblés dans la position horizontale par des rangées successives, du bas vers le haut, dans le sens contraire de la rangée inférieure. De même, les bouts des rangées de plaques doivent être alternée, pour faciliter le blocage du système.
Les plaques doivent être placé dans leur position finale, en les pressant contre le support afin d'écraser le mortier de collage et en ajustant leurs contours et planimétrie superficielle aux plaques adjacentes, de façon à éviter des joints avec des écarts et désalignements à la surface des murs.
La verticalité et l'ajustement planimétrique de chaque plaque par rapport aux plaques adjacentes doivent être constamment vérifiés à l'aide d'une règle métallique de 2 m et du niveau à bulle d'air. Les discontinuités planimétriques éventuelles entre plaques adjacentes doivent être éliminées par usure abrasive des arrêtes dénivelées, tout en éliminant les résidus résultants.
Les joints éventuellement ouvert entre plaques ne doivent pas être comblés avec le mortier de revêtement, mais plutôt avec des bandes du même matériau des plaques ou une mousse polyuréthane, avant l'application du revêtement.
Au coin des zones enveloppant les baies, les plaques doivent être mises en place de façon à « enlacer » le coin, tout en évitant que les joints entre entre ne correspondent à l'alignement des coins de la baie. Ceci contribuera à la diminution de la tendance à la formation de fissures à partir des coins de la baie.
La mise en place des plaques d'isolant doit être faite d'une manière soigneuse et rigoureuse, notamment en ce qui concerne la perfection de la planimétrie par rapport aux plaques adjacentes, afin d'éviter les défauts globaux de planimétrie de la façade, inacceptable par le projeteur ou par le maître de l'ouvrage.

 Fixation mécanique des plaques d'isolant thermique

L'utilisation de fixations mécaniques, complémentaires au collage des plaques d'isolant en liège, est obligatoire dans les conditions suivantes :
 

  • Lorsque le système SecilVit CORK est utilisé dans la réhabilitation d'un bâtiment, sur des supports avec des revêtements préexistants n'offrant pas une garantie d'adhérence adéquate des mortiers de collage (peinture, céramique, revêtements plastiques épais, etc.);
  • En cas d'utilisation du système au-delà de 10 mètres de hauteur, lorsque cela puisse être soumis à des actions de pression négative (succion), produites par le vent, et supérieur à 0,0 5MPa;
  • Dans d'autres situations qui puissent mettre en doute la bonne adhérence du mortier de collage au support.


Ce renforcement de fixation est effectué par l'installation de chevilles spécifiques SecilVit, en nombre à définir par le projeteur en fonction des charges prévues, notamment dues à l'action du vent, mais pas inférieur à 6 chevilles par m² et au moins sur une bande de 1 m près des coins du bâtiment.
 

Les chevilles doivent avoir une longueur adéquate à l'épaisseur de la plaque d'isolant thermique à fixer. Les têtes circulaires des chevilles doivent être pressées de façon à écraser la surface de la plaque des panneaux agglomérés de liège pour qu'elles ne saillissent pas par rapport au plan de la plaque.

Traitement des points singuliers

Les arrêtes du système, aux coins des murs et aux contours des baies, doivent être renforcées par le profilé de cornière en aluminium ou PVC (avec les caractéristiques indiquées dans le Tableau 5), qui comporte un treillis en fibre de verre avec un traitement anti-alcalin. Les profilés sont fixés directement sur les plaques de panneaux agglomérés de liège à l'aide du mortier ADHEREVit ecoCORK.
Les joints de dilatation doivent être observés, tout en interrompant le système, et doivent être terminés par un profilé avec joint de dilatation (avec les caractéristiques indiquées dans le Tableau 5), qui doit être appliqué sur les plaques de panneaux agglomérés de liège à l'aide du produit ADHEREVit ecoCORK. L'intérieur du profilé de joint de dilatation doit être scellé avec du mastic pour utilisation extérieure, appliqué sur un cordon de fond de joint en mousse de polyéthylène, avec une section de diamètre adéquate.
Aux appuis des plaques avec des surfaces rigides (menuiseries, plans saillants, balcons ou par solaire, arrêt de sommet, etc.), on doit laisser un joint ouvert d'environ 5 mm, qui devra être rempli avec un matériau élastique et imperméable du type mastic pour utilisation extérieure.
À l'arrêt avec les anneaux fixes de menuiseries, on doit utiliser additionnellement le profilé d'arrêt de fenêtres SecilVit, avec les caractéristiques indiquées dans le Tableau 5.
Les coins de la zone enveloppant les baies sont renforcées de bandes de treillis en fibre de verre  (SecilVit 160) d'environ 50 cm x 25 cm, en étant mises en place avec une inclinaison de 45° et étant fixées directement sur l'isolant à l'aide du produit ADHEREVit ecoCORK.

Aux linteaux des fenêtres ou portes, on doit appliquer le profilé de gouttière SecilVit avec les caractéristiques indiquées dans le Tableau 5, tout en enlaçant en enlaçant l'arête du plan de la façade avec le plan intérieur de la baie. Ce profilé permet de renforcer l'arête et d'éviter ainsi le recul de l'eau qui s'écoule de la façade.

Application de la couche de base

L'ADHEREVit ecoCORK est appliqué en deux sous-couches sur les plaques de panneaux agglomérés de liège, en intégrant deux treillis en fibre de verre avec traitement anti-alcalin (Trame 160 et Trame 343). L'application de la couche de base sur les plaques de panneaux de liège aggloméré  ne doit être effectuée qu'après le durcissement du produit de collage, la stabilité des plaques en étant assurée (1 à 3 jours).

L'ADHEREVit ecoCORK doit être appliqué par lissage, à l'aide d'une taloche métallique inoxydable, la seconde sous-couche en étant appliquée après un certain niveau de durcissement de la première (6 à 24 heures). La première sous-couche doit être appliquée à l'aide d'une  taloche dentée (dents avec 10 à 15 mm); sur le matériau frais, on doit étirer le treillis en fibre de verre et on doit lisser le mortier avec une taloche lisse, en intégrant le treillis dans la surface de celui-ci. La superposition latérale entre bandes de 1 m du treillis en fibre de verre devra être d'au moins 10 cm.

La seconde sous-couche doit avoir une épaisseur adéquate afin d'assurer la couverture du treillis en fibre de verre, qui ne doit pas être visible. L'épaisseur totale de la couche de base sur les plaques de panneaux de liège aggloméré doit avoir entre 3 mm et 6 mm. La surface de finition du mortier d'enduit doit être lisse, sans ressauts ou stries et présentant une texture uniforme sur toute son étendue.
La couche de base devra sécher pendant au moins 7 jours avant l'application de la finition.
La couche de base devra maintenir une épaisseur constante et on ne devra pas appliquer des surépaisseurs pour corriger les défauts sérieux de la planimétrie des plaques isolantes, puisque l'utilisation d'épaisseurs élevées peut occasionner l'occurrence d'autres anomalies (fissuration, rides etc.).

Application de la finition

Les finitions utilisées REABILITA CAL et REVDUR confère de l'imperméabilité au système et aussi un aspect décoratif. Dans le cas du REABILITA CAL Acabamento, après son application on devra utiliser une peinture avec des produits primaires Primàrio Secil AD 25 et Tinta de silicato Secil SP 01. Avant l'application de la finition REVDUR on devra appliquer, à l'aide d'un rouleau, une première couche de SecilTEK AD 20 comme primaire de régularisation de fonds. La finition REVDUR doit être appliquée à l'aide d'une taloche lisse en inox et finie à l'aide d'une taloche lisse en plastique, des granulométries et couleurs différentes ne pouvant être adoptées. Avant l'application de n'importe quel produit, une homogénéisation adéquate devra être effectuée.

Conditions atmosphériques

L'application de la couche de base et des finitions du système SecilVit CORK ne doit pas être effectuée quand les conditions atmosphèriques puissent affecter significativement leur processus de prise ou séchage, ou leurs caractéristiques d'adhérence au support, ce qui pourra arriver notamment dans les cas suivants :
 

  • Quand la température de l'air est supérieure à 30 °C ou inférieur à 5 °C;
  • Quand les supports sont glacés;
  • Quand il est en train de pleuvoir ou il y a une forte possibilité d'occurrence de pluie pendant une période de 48h après la fin de l'application;
  • Sous un vent fort, chaud et sec.

Consommations

La consommation du produit de collage des plaques d'isolant est de 6 à 6,5 kg/m², selon les caractéristiques superficielles du support.
Pour la réalisation de la couche de base, la consommation est situé entre 7 et 13 kg/m².
Les consommations utilisées dans les produits de finitions sont présentées dans le Tableau 1.

Délai de validité

Les produits pour l'exécution de la couche de base et pour le collage des plaques, ainsi que le produit d'impression régulateur de fond et les revêtements de finition, ne doivent pas être utilisés après un délai de 12 mois à partir de la date de fabrication.

Stockage sur chantier

Les composants du système SecilVit CORK doivent être stockés sur chantier dans leurs emballages originaux et dans un endroit sec, couvert et assez ventilé.
Les plaques d'isolant doivent être stockées sur une base horizontale, stable et propre, sans contact avec le sol.
Les produits en poudre ou en pâte ne doivent pas être utilisés lors ce que le temps d'emballage dépasse le délai de validité (vd.5.5) à partir de la date de fabrication, figurant sur l'emballage.

Recommandations de sécurité et hygiène

L'application du système SecilVit CORK ne comporte pas de risques d'inflammabilité ni de risques spéciaux de toxicité, à condition qu'aux endroits de cette application il y ai un renouvellement d'air suffisant. Lors de son application, tout contact entre les produits en pâte et les yeux déjà et les yeux des applicateurs doivent être évités; il est donc recommandable que les applicateurs portent des équipements individuels de protection adéquats, notamment des lunettes et qui, après l'application, se lavent bien le visage avec de l'eau et du savon.
En cas de contact du produit avec les yeux, il est recommandé de laver immédiatement et abondamment avec de l'eau et du salon; si les phénomènes irritants persistent, un médecin doit être consulté. 

L'avis technique homologué, le cahier technique et le manuel de pose du système SelvitCork sont disponibles en version pdf.

Téléchargez l'avis Technique ITE liège
 

Téléchargez le cahier technique ITE liège
 

Téléchargez  le manuel d'application ITE liège

Demandez votre  devis ITE liège personalisé