Tout ce qui relève de la consommation énergétique se trouve actuellement au centre de tous les débats, et ce, à tous les niveaux, notamment chez l’Etat, les professionnels et les particuliers. La profession d’expert en rénovation énergétique a ainsi vu le jour pour répondre à la fois aux exigences législatives et aux demandes émises par les utilisateurs finaux.

Expert en Rénovation Energétique ou ERE : le métier

Etre expert en rénovation énergétique est une profession à part entière. Elle intervient, dans la plupart des cas, lors des améliorations des performances énergétiques. Cette qualité est principalement attribuée aux professionnels du bâtiment ayant suivi un cursus spécifique accompagné d’une certification émise par un organisme spécialisé. Chaque ERE bénéficie ensuite de la qualité d’interlocuteur de la démarche de certification de Promotelec. Chaque profession disposant de ses rouages, l’ERE n’en est également pas épargné. En effet, l’expert est tenu de posséder une liste minimale d’appareils, dont le lasermètre, le vitromètre, l’échelle télescopique, un appareil photo numérique et un contrôleur d’installation électrique. La certification doit également être renouvelée tous les trois ans pour permettre à tous les intervenants de se conformer aux nouvelles technologies et aux législations et réglementations les plus récentes.

Un secteur très porteur

L’on est actuellement en droit d’affirmer qu’une grande part du monde est consciente de l’impact que porte l’utilisation énergétique sur le mode de vie, l’économie et l’environnement. L’engouement des différents acteurs concernés a contribué à donner à la gestion de l’énergie une importance considérable. Dans la foulée, l’évolution incessante de la science et de la technologie justifie la mise en place d’une entité capable de veiller sur tous les changements pouvant avoir des retombées dans le domaine. Le savoir-faire de l’expert en rénovation énergétique est ainsi constamment recherché pour épauler les maîtres d’ouvrage pendant les travaux d’amélioration.

Créer son entreprise ERE

La création d’une société ERE est une opportunité offerte à toute personne dotée d’un bon esprit entrepreneurial. Toutefois, quelques conditions sont à respecter pour une bonne percée dans le domaine.

La formation

La connaissance et une première expérience effective dans le domaine du bâtiment font partie des conditions préalables. Des formations initiales sont ensuite préconisées dans le but d’accentuer les acquis en matière de fonctionnement thermique d’une construction et par rapport à la sécurité électrique. Le certificat sera alors accordé après examen pour une durée de trois ans. La formation se posera également comme une garantie pour l’obtention du Label Rénovation Energétique ou LRE donnant accès à plusieurs avantages pour les prestataires comme pour les bénéficiaires.

Les outils et équipements

Les entreprises disposant des matériels et des outillages complets bénéficient toujours d’une marge conséquente par rapport à ses concurrents. A cet effet, à part les matériels de base, il est plus adéquat de posséder d’autres appareils afin d’être prêt à toutes les éventualités. Une lampe torche, une caméra thermique et une caméra endoscopique, un hygrohumidimètre pour murs et pour sols, un U-mètre ou un anémomètre font partie de ces appareils dont on pourrait avoir besoin.

La démarche

A cette étape, celui qui souhaite créer son entreprise et œuvrer comme expert en rénovation énergétique devrait déjà remplir toutes les conditions prérequises. Il ne reste alors que la finalisation du projet. La recherche d’informations est une base à prendre en grande considération. Il convient ainsi d’avoir en sa possession les manuels et les guides indispensables et à jour, comme ceux relatifs à l’efficacité énergétique. En ce qui concerne les coûts financiers, le recours aux devis types pour société peut rendre les tâches plus faciles. A la fin, la nouvelle société peut s’adonner à l’acquisition de ses nouveaux matériels et appareils.