Depuis 1992, à Rio les États  ont signé une déclaration solennelle :   

"Les ressources forestières doivent  être gérées d'une façon écologique viable afin de répondre aux besoins des générations actuelles et futures."



Un an plus tard naissait la certification FSC (Forest Stewardship Council)  c'est à dire le « Conseil de gestion forestière ». En même temps en Europe  la Conférence d'Helsinki, confirme que  la forêt elle a une vocation économique, écologique et sociale.



En 1998, à Lisbonne, les européens proposent 24 recommandations techniques qui précisent ce que doit être la gestion durable des forêts : c'est la certification PEFC (Pan European Forest Certification) c'est à dire le «programme de reconnaissance des certifications forestières»  : son l'objectif étant d'attester de la bonne gestion forestière pour en  informer le consommateur au moment de choisir ses produits et matériaux à base de  fibres de bois et proviennent-ils d'arbres prélevés dans une forêt gérée durablement.



Qu'est ce qu'une forêt gérée durablement?



C'est une forêt dont la  régénération naturelle est assurée par le reboisement systématique afin de garantir la pérennité de la ressource pour des décennies.

Les deux certifications se complètent en additionnant une certification de gestion forestière responsable et une certification de traçabilité de la forêt indiqué sur le produit fini et donc accessible par marquage au consommateur final. Le principe de ces deux certifications  est conçu pour concrétiser un objectif commun et volontaire qui est  partagé entre les consommateurs, les distributeurs et les certificateurs. Ce sont les ONG telles que le WWF qui ont participé activement à la promotion des certifications FSC et PEFC.

 

La certification PEFC a une vocation européenne



La certification PEFC fait principalement référence à la forêt européenne et son d'exploitation reste très inférieure à l'accroissement biologique annuel, ainsi la surface forestière française a doublé entre 1 820 et 2000. . .

 

Cette forêt est multi-fonctionnelle : elle fournit des matériaux, de l'énergie, de la pâte à papier; elle fixe le CO2 atmosphérique et conserve la biodiversité.. C'est une zone de loisirs, de chasse, de pêche... La certification PEFC  reconnaît les principes suivants  : le maintien de la vitalité des écosystèmes forestiers, l'encouragement des fonctions de la production des forêts, le maintien de la diversité biologique, des fonctions de protection de la gestion des forêts et la fonction sociale avec le maintien de l'emploi d'une main-d'œuvre locale.
 



La certification  FSC s'applique au niveau mondial



la certification  FSC trouve son champ d'application à l'échelle mondiale. Elle s'appuie sur des règles  fondamentales  qui font appel à des critères caractérisés par un  ensemble d'indicateurs contrôlés périodiquement. La certification forestière selon le référentiel FSC s'appuie sur l'aménagement des forêts doit se faire dans le respect des lois en vigueur dans le pays où il a lieu et en conformité avec tous les principes et critères du FSC.

 

Les droits de propriété et de jouissance à long terme sur les terres et les ressources forestières doivent être clairement définis. Les droits légaux et coutumiers des populations autochtones à la possession et l'utilisation et la gestion de leurs terres doivent être reconnus et respectés. Les opérations d'aménagement forestier doivent préserver ou renforcer le bien-être socio-économique à long terme des travailleurs forestiers et des communautés locales. Les objectifs à long terme de l'aménagement et les moyens pour les atteindre doivent être clairement indiqués. Les opérations de boisement par plantation doivent être planifiées et gérées en  concordance avec l'ensemble des principes du FSC.



Dans ce contexte, il est assez clair que les matériaux tirés de ces ressources renouvelables, et pouvant présenter des niveaux de performances équivalents, voire  supérieurs dans bien des cas,aux matériaux issus de la pétrochimie, sont les matériaux du futur, mais aussi et déjà ceux d'aujourd'hui. La ouate de cellulose, la fibre de bois, le liège s'inscrivent dans cette nouvelle approche.