Cet article décrit les prescriptions pour l'isolation ITE avec SYLVACTIS 140SD et le PACK PAREXLANKO : PARISO MOB FB - M


Prescription pour l'isolation ITE avec SYLVACTIS 140SD et le PACK PAREXLANKO  : PARISO MOB FB - M
 

OPTION OSSATURE BOIS Système PARISO MOB 


1 Cahier des Prescriptions techniques


1.1 Conception et conditions d’emploi et de mise en oeuvre


Ce système nécessite une reconnaissance impérative du support et exige une mise en oeuvre soignée, notamment dans le traitement des points singuliers, le choix des fixations et leur nombre, la planéité d’ensemble des panneaux isolants, les quantités d’enduit appliquées et la régularité d’épaisseur d’application.


Seuls les composants décrits ci-dessous sont utilisables.

  • Colle pour bois PARMOB
  • Produit de base MAÏTÉ Monocomposant
  • Les revêtements de finition EHI et EHI GF
  • Armatures normales visées dans l’ETA-04/0014
  • Fixations Chevilles plastiques pour ETICS bénéficiant d’un Agrément Technique Européen selon le Guide d’Agrément Technique Européen n° 014
     

L’humidité des panneaux supports au moment de la livraison devra être comprise entre 8 et 12 %. La mise hors d’eau des panneaux supports sera systématiquement exécutée sans délai. Lorsqu’un risque d’exposition aux intempéries est à craindre, un bâchage efficace devra être assuré par l’entreprise ayant posé les panneaux supports. Si les finitions lisses sont visées, seules les chevilles Ejotherm STR H montée à coeur avec une rondelle isolante peuvent être utilisées aux points singuliers. La mousse de polyuréthanne n’est destinée qu’au calfeutrement des joints entre panneaux isolants. Elle ne doit pas être utilisée pour pallier des manques d’isolant importants (angles cassés en partie inaccessible sous appuis de fenêtres par exemple).

L'armature doit être complètement enrobée dans la couche de base. Par temps froid et humide, le séchage de la colle et de l’enduit de base peut nécessiter plusieurs jours. Ces produits doivent être mis en oeuvre sans risque de gel dans les 24 heures suivant l’application. Après séchage, l'épaisseur minimale de la couche de base doit être de 3,0 mm. Lors de vérifications ultérieures, une valeur minimale de 20 % inférieure à cette valeur peut être exceptionnellement acceptée ponctuellement. En cas d’application des finitions lisses, la passe supplémentaire d’enduit de base doit être appliquée avec soin et doit être suffisamment plane.


1.2 Assistance technique


La Société ACTIS S.A. et PAREXLANKO S.A. est tenue d'apporter son assistance technique à toute entreprise appliquant le système qui en fera la demande. Nota : Cette assistance ne peut être assimilée, ni à la conception de l’ouvrage, ni à la réception des supports, ni à un contrôle des règles de mise en oeuvre.
 

Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé

L’adaptation de ce système sur supports pour maisons et bâtiments à ossature en bois nécessite : de vérifier que le mur présente avant pose de l’isolation rapportée une perméance à la vapeur d’eau limitée (barrière de vapeur selon le Dossier Technique), de prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter que les supports soient humidifiés avant collage, de traiter avec soin et compétence les points singuliers, notamment les appuis et encadrements de baie.


2. Description


Système d'isolation thermique destiné à être appliqué sur l'extérieur de murs de maisons et bâtiments à ossature en bois, neufs et conformes au DTU 31.2. Les ossatures de ces maisons ont été calculées pour limiter le déplacement horizontal à moins de 1/500e sous vent normal. Le système est constitué d'un enduit hydraulique à base de liant organo-minéral, obtenu à partir d’une poudre mélangée à de l’eau, armé d'un treillis en fibres de verre et appliqué sur des panneaux en fibre de bois de haute densité, collés callés au support.
 

La finition est assurée :
- par un enduit projeté à base de liant hydraulique.
 

2.1 Composants principaux


2.1.1 Produit de collage et de calage


COLLE PARMOB : pâte prête à l'emploi (sans ciment), composée de liant copolymère acrylique en dispersion aqueuse, de charges minérales et d’adjuvants.
Caractéristiques selon les modalités du guide EOTA n°004 :
Conditionnement : seaux en plastique de 25 kg.
 

2.2.2 Panneaux isolants à base de fibres de bois
 

SYLVACTIS 140SD : Panneau isolant en fibres de bois WF-EN 13171-T3-CS(10\Y) 100, suivant la norme EN 13171 Voir fiche technique produit « SYLVACTIS 140SD »
 

2.2.3 Fixations mécaniques pour isolant


Fixations constituées d'une rosace ajourée en plastique de diamètre 60 mm, d'une vis en acier zingué d’une profondeur de vissage de 30 à 40 mm et de diamètre 6 mm. Elles sont uniquement destinées à renforcer la tenue de l’isolant aux points singuliers, arrêts hauts et bas, angles sortants, pourtour des ouvertures, etc. Ejotherm STR H (Société Ejot) : montage « à fleur » et « à coeur ». Termofix 6H (Société Fischer) : montage « à fleur ». La longueur des vis est choisie en fonction de l’épaisseur d’isolant et du mur support en bois.



2.2.4 Produit de base


MAÏTÉ Mono composant : poudre à mélanger avec environ 17 % en poids d’eau, à base de ciment blanc, de copolymère vinylique micronisé, de pigments minéraux, de charges carbonates et siliceuses et d’adjuvants spécifiques. Caractéristiques : cf. ETA-04/0014. Conditionnement : sacs en papier de 30 kg.
 

2.2.5 Armatures


Armatures normales AVU et AVPC visées dans l’ETA-04/0014 faisant l’objet d’un Certificat CSTBat en cours de validité et présentant les performances suivantes : T ≥ 1 Ra ≥ 1 M = 2 E ≥ 1
Armature renforcée : AVR (cf. ETA-04/0014).
 

2.2.6 Revêtements de finition


EHI et EHI GF : poudres à mélanger avec de l’eau, à appliquer par projection, pour une finition rustique, rustique-écrasée ou grattée.
Granulométries maximales (mm) :
- EHI : 3,0
- EHI GF (Grain Fin) : 2,0
Caractéristiques : cf. ETA-04/0014.
Conditionnement : sacs en papier de 30 kg.

2.2.7 Accessoires


Profilés métalliques de raccordement et profilés pour couvre-joint conformes au chapitre 3 du « CPT enduit mince sur PSE » dont en particulier :
- profilés d’arrêt en alliage d’aluminium perforé de 5/10 mm d’épaisseur minimale et de longueur d’aile 20 mm,
- profilés de départ en alliage d’aluminium de 10/10 mm d’épaisseur minimale.
Vis non corrodables et compatibles avec les profilés (électro zinguées). Absence de visserie galvanisée ou cadmiée en contact direct avec les profilés métalliques.
Renforts d’arêtes conformes au chapitre 3 du « CPT enduit mince sur PSE » en alliage d’aluminium ou en PVC : référence IA1, IA7-1, IA3 et IA4.
 

Produits de calfeutrement conformes au « CPT enduit mince sur PSE » :
- mastic 25E 603 COL’JOINT FLEX (société PAREXLANKO) ou produit similaire,
- bandes de mousse imprégnée pré-comprimée.

Mousse de polyuréthanne expansive 631 MOUSSE EXPANSIVE (société PAREXLANKO) ou produit similaire.
 

3. MISE EN OEUVRE.


3.1 Constitution du support


La constitution du mur porteur (cf. figure 1) relève du DTU 31.2. La paroi doit être constituée (de l’intérieur vers l’extérieur) :

D’une ou plusieurs plaques de plâtre cartonnées,

D’un pare-vapeur présentant une épaisseur d’air équivalente minimale de 90 m,
D’une ossature en bois verticale à entraxe 50 à 60 cm, avec interposition d’isolant,
De panneaux supports permettant de réaliser un mur à cavité fermée.
Les supports est constitué de :
Panneaux de particules certifiés CTB-H, d’épaisseur minimale 15 mm, de catégorie P5 pour l’emploi en milieu humide.


3.2 Conditions générales de mise en oeuvre

Par temps froid et humide, le séchage de la colle et de l’enduit de base peut nécessiter plusieurs  jours. Ces produits doivent être mis en oeuvre sans risque de gel dans les 24 heures suivant l’application.
La pose de l’isolation extérieure s’effectue toujours après clos, couvert et blocage complet de la structure de la maison. La paroi support doit être étanche à l’air avant mise en oeuvre du système.
 

3.3 Conditions spécifiques de mise en oeuvre
 

3.3.1 Mise en place des panneaux isolants


Les parois supports doivent être sèches et dépoussiérées. Selon l’organisation du chantier, il sera nécessaire de prévoir une protection de ces parois vis-à-vis de l’humidité. La planéité des panneaux isolants est vérifiée régulièrement. Les panneaux seront posés bout à bout par rangées successives à joints décalés, à partir du niveau bas établi par le profilé de départ. Les panneaux isolants sont fixés au support par collage à l’aide du produit COLLE PARMOB puis des fixations mécaniques sont utilisées pour parfaire le blocage de l’ensemble dans les ossatures du mur (Figure: 7)
Mode d’application : en plein, au moyen d’une spatule crantée de 6 x 6 mm selon les possibilités suivantes :
- la colle est appliquée sur le support, puis les panneaux isolants sont positionnés rapidement sur la colle fraîche afin d’éviter qu’une pellicule ne se forme à la surface,
Ou
- la colle est appliquée sur les panneaux isolants, puis ceux-ci sont immédiatement plaqués sur le support avec un léger mouvement de va-et-vient.
Consommation : au moins 1,5 kg/m² de produit prêt à l’emploi.
Temps de séchage avant nouvelle intervention : au moins 24 heures.



Points singuliers :


Des fixations mécaniques sont appliquées en parties basse, haute au pourtour des ouvertures et dans les angles rentrants et sortants à raison de deux fixations par panneau isolant. Celles-ci doivent être
ancrées dans les montants verticaux et de renfort ou dans les traverses de linteaux (cf. figure annexée).
Mise en place des fixations : les vis à bois sont enfoncées au travers des rosaces et de l’isolant, puis vissées dans le support. L’ensemble à visser ne doit, en aucun cas, dépasser de la surface de l’isolant.
Les fixations Ejotherm STR H peuvent être posées « à coeur » avec une rondelle isolante : il convient alors de se référer aux préconisations du fabricant. De plus, l’épaisseur d’isolant doit être supérieure ou égale à 80 mm.
Cas des fixations accidentellement trop enfoncées : recouvrir la rosace de MAÏTÉ Mono composant, puis laisser sécher environ 24 heures avant l’application de l’enduit de base.
 

3.3.2 Dispositions particulières joint de dilatation.
 

En cas de joints ouverts (largeur inférieure ou égale à 10 mm), ceux-ci doivent seront rebouchés à l'aide d’isolant (lamelles de polystyrène) ou de mousse de polyuréthanne expansive. Dans ce dernier cas, un temps d’expansion et de durcissement d’environ 1 heure doit être respecté. Viendra en suite dans le corps d’enduit être mis en place d’un couvre joint de dilatation ou baguette de finition.
 

3.3.3 Mise en oeuvre de l’enduit de base en partie courante
 

Les panneaux SYLVACTIS 140SD sont dépoussiérés à l’aide d’une balayette pour supprimer toutes poussières de fibres.
Préparation de l’enduit de base MAÏTÉ Mono composant
Mélanger la poudre avec 17 % en poids d’eau (soit environ 5,1 L d’eau par sac de 30 kg), à l’aide d’un malaxeur électrique.
Temps de repos avant application : 5 à 10 minutes.
Conditions d’application de l’enduit de base MAÏTÉ Mono composant
Application manuelle en deux passes avec délai de séchage entre passes :
- Application d’une première passe à raison d’environ 3,0 kg/m² de produit en poudre à la taloche crantée n° 12.
- Marouflage de l’armature à la lisseuse inox. (Points singuliers à voir Figure6)
- Séchage de 24 heures.
- Application d’une seconde passe à raison :
D’environ 2,4 kg/m² de produit en poudre à la taloche crantée n°12 dans le cas d’une finition EHI ou EHI GF. Cette deuxième passe est laissée crantée,
 

3.3.4 Application du revêtement de finition EHI & EHI GF
 

Préparation : EHI
Mélanger la poudre avec environ 23 % en poids d’eau (soit environ 7 L d’eau par sac de 30 kg). Gâcher obligatoirement dans une bétonnière ou dans un malaxeur de machine à projeter les mortiers, par sacs complets, pendant 3 à 5 minutes.
Durée d’emploi du mélange : environ 1 heure.


Mode d’application : à l’aide d’un pot de projection (« cornet magique » de chez Putzmeister ou similaire) ou d’une machine à projeter.
 

Finition rustique ou rustique-écrasée :
- Appliquer la couche de finition en deux passes, dont la première en épaisseur d’environ 5 mm.
- Dès le raffermissement de la première, projeter la seconde (épaisseur : 5 à 6 mm). Pour la finition rustique, laisser la seconde passe sous forme de grain à l’état brut ; pour la finition rustique-écrasée, l’écraser à l’aide d’une lisseuse inox ou d’une taloche plastique.
- Consommation minimale (kg/m²) : 14 (produit en poudre).
Préparation : EHI GF
Mélanger la poudre avec 26 à 27 % en poids d’eau (soit 7,8 à 8,1 L d’eau par sac de 30 kg). Gâcher obligatoirement dans une bétonnière ou dans un malaxeur de machine à projeter les mortiers, par sacs complets, pendant 3 à 5 minutes.
Durée d’emploi du mélange : environ 1 heure.
Mode d’application : à l’aide d’un pot de projection ou d’une machine à projeter.
Finition rustique ou rustique-écrasée :
- Appliquer la couche de finition en deux passes, dont la première en épaisseur d’environ 5 mm.
- Dès le raffermissement de la première, projeter la seconde (épaisseur : 5 à 6 mm). Pour la finition rustique, laisser la seconde passe sous forme de grain à l’état brut ; pour la finition rustique-écrasée, l’écraser à l’aide d’une lisseuse inox ou d’une taloche plastique.
- Consommation minimale (kg/m²) : 14 (produit en poudre).
 

3.3.5 Points singuliers


Les points singuliers doivent être traités selon le Chapitre 5 du « CPT Enduit Mince sur PSE » à l'exception du support.
En arrêt bas, le départ s’effectue sur un profilé en aluminium vissé au support et faisant goutte d’eau. Il faut recouvrir complètement les panneaux bois, éviter tout risque de stagnation d’eau en pied des
ossatures en bois et limiter le pont thermique en nez de plancher.
La pose des menuiseries et encadrements de baie se fait toujours avant l’isolation et la jonction entre eux est réalisée avec une bande de mousse pré-imprégnée. L’arrêt de l’isolation s’effectue toujours avec une bande de mousse pré-imprégnée.

 

 

 

 

Système d'enduit

 

Armature

Isolant SYLVACTIS 140SD

Panneau support

Isolant thermique

Ossature principale

Contre ossature

Film pare vapeur
Parement intérieur

Lisse basse
 


Isolation et chape
 


Dalle béton
 

 

  

Figure 1 : Principe du système Pariso MOB Fibre de Bois SYLVACTIS

 

 

 

1- Béton banché
2- Fixation mécanique
3- Traverse basse
4- Lisse basse
5- Panneau support
6- Tasseau horizontal
7- Isolation principale
8- Plaque de plâtre
9- Isolant SYLVACTIS 140SD
10- Armature

11-Système d’enduit
12- Profilé de départ
13- Poutre
14- About de poutre
15- Solive de rive
16- Parement intérieur
17- Pare-vapeur
18- Panneau de fond de dalle
19- Isolation de sol
20- Revêtement de sol carrelé
21- Joint acrylique ou silicone
22- Interface bois / carrelage
23- Feutre bitumineux
 

 

 

 

Figure 2 : Fixations complémentaires en partie basse (coupe verticale)
 

 

 

 

 

1- Montant vertical
2- Montant de renfort

3- Fixation mécanique
4- Panneau support
5- Pare-vapeur
6- Tasseau horizontal

7- Isolation principale
8- Parement intérieur
9- Isolant SYLVACTIS 140SD
10- Armature
11- Système d’enduit
12- Joint acrylique ou silicone
 

 

 

 

 Figure 3a : Fixations complémentaires aux angles sortants (coupe horizontale)

 


 

 

 

 

1- Montant vertical
2- Montant de renfort
3- Fixation mécanique
4- Panneau support
5- Pare-vapeur
6- Tasseau horizontal
7- Isolation principale
8- Parement intérieur
9- Isolant SYLVACTIS 140SD
10- Armature
11- Système d’enduit
 

 

 

 

 

 

 

 

Figure 3b : Fixations complémentaires aux angles rentrants (coupe horizontale)

 

 

 

 



1- Isolation principale
2- Traverse de linteau
3- Parement intérieur
4- Tasseau horizontal
5- Pare-vapeur
6- Joint étanche
7- Cale
8- Joint d’étanchéité air-eau
9- Panneau support
10- Isolant SYLVACTIS 140SD
11- Armature
12- Système d’enduit
13- Fixation mécanique
14- Larmier en aluminium laqué
15- Menuiserie
16- Calfeutrement en mousse imprégnée
 

 

 

 

 

 

 

Figure 4a : Fixations complémentaires au niveau des baies (coupe verticale)

 

 


 

1- Montant vertical
2- Montant de renfort
3- Fixation mécanique
4- Panneau support
5- Pare-vapeur
6- Tasseau horizontal
7- Isolation principale
8- Parement intérieur
9- Isolant SYLVACTIS 140SD
10- Armature
11- Système d’enduit
12- Joint d’étanchéité air-eau
13- Menuiserie
 

 

 

 

Figure 4b : Fixations complémentaires au niveau des baies (coupe horizontale)

 

 

 

 

 

 

 

Bavette rapportée
Panneau support
Isolant SYLVACTIS 140SD
Isolant thermique principale
 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure 5 : Encadrement de baie

 

 

 

 

 


 


 

Figure 6 : Principe de pose toile d’armature autour des ouvertures
 

 

Calpinage des panneaux Sylvactis 140 SD sur murs ossature bois

(contreventement extérieur)

 
1. Fixation à visser Termofix 6H (Société Fischer)
2. Structure entre-axe maximum ≤ 650 mm
3. Dans les angles, les rangées de panneaux seront croisées (en cinq once)
4. Première rangée de panneau SYLVACTIS 140SD, adapté la hauteur pour éviter l’alignement des joints avec ceux des ouvertures
5. Au bas de la façade, il est obligatoire de poser la première rangée de panneaux SYLVACTIS
140SD ≥ 200 mm au-dessus du terrain aménagé, en-dessous il sera nécessaire de poser une isolation hydrophobe type panneaux de polystyrène expansé ignifugé
 

Figure 7 : représentation des fixations de calage des panneaux SYLVACTIS.