Habitat vivant : mettons nos façades au service de la biodiversité !

La notion de ville verte implique d’entreprendre un certain nombre d’actions telles que la protection de la faune et de la flore existantes en milieu urbain. Elle connote aussi la notion d’introduction de la nature en milieu densément construit. Dans cet angle, plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre dont la création de façades vertes.

Les façades vertes, pour augmenter la présence de la nature en ville

Dans un milieu urbain densément construit, il est impossible de créer des espaces verts en pleine terre. Il faut exploiter chaque parcelle disponible, même bâtie. Au même titre que les toitures vertes, les façades vertes contribuent à l’intégration de la verdure en ville par l’ajout de végétations sur les bâtis. Si les végétations en toiture verte poussent horizontalement, celles des façades vertes poussent verticalement.

Quel type de façades vertes choisir ?

Il existe trois types de façades vertes :

  • La façade verte avec revêtement végétal apposé : les végétations sont plantées en pleine terre depuis le sol ou encore à partir de bacs de plantation. Elles poussent sur les façades du bâtiment et peuvent atteindre 30m de hauteur.
  • La façade verte avec paroi végétale séparée : les végétaux sont plantés dans une structure indépendante à la façade, depuis le sol ou à partir de bacs de plantation.
  • Les murs végétaux : La végétation ne part pas du sol. Elle prend racine dans le substrat installé contre la façade ou dans une plaque en PVC installée sur la façade. Ce dispositif doit être alimenté en eau et en sels nutritifs.

Avantages de la façade verte

La façade verte offre de nombreux avantages dont la protection du revêtement contre la corrosion des pollutions et les intempéries. Le revêtement sera aussi à l’abri des puissants rayons solaires et des fortes pluies.

Inconvénients

La plante grimpante n’a aucun inconvénient sur le mur tant que celui-ci reste sain. Par contre, en présence de fissures, les racines peuvent s’introduire entre les murs. Ils pousseront grâce à la chaux hydraulique présente dans le ciment. Les feuilles mortes, lorsque la végétation atteint la toiture, peuvent aussi boucher les égouts.