Les incontournables pour une ITE bien posée

L’isolation thermique par l’extérieur procure le quadruple avantage de constituer une barrière contre les intempéries extérieures, d’éliminer les ponts thermiques, de conférer de l’esthétisme au bâtiment et de laisser intacte la surface habitable. Ceci étant dit, le premier objectif étant d’isoler, il est indispensable que la mise en œuvre de l’ITE soit méticuleuse et dans les normes.

Les précautions à prendre

Avant d’effectuer toute pose d’une ITE, il faut veiller à bien préparer son projet et son chantier. Il est primordial de réaliser un état des lieux. Il permet d’évaluer l’état de chaque composant du bâti, ce qu’il faut réparer, ce qui existe déjà mais aussi de mesurer les enjeux énergétiques…Ceci afin de mieux choisir l’isolant à poser. Un reportage photographique moyennant une caméra thermique sera alors la bienvenue. Il ne faut pas oublier les démarches administratives. Le recours à un professionnel est vivement recommandé dans ce genre de travaux. Cet artisan ou l’entreprise sollicitée préparera le chantier au préalable : identifier et traiter les actions à traiter isolément comme le débord de toiture, l’appui de fenêtre ou le départ de sol, repérer les traces d’humidité, vérifier la planéité et la résistance des façades, traiter les dispositifs de ventilation …

La pose proprement dite

Il est important de souligner qu’il y diverses manières de procéder. On distingue deux grands systèmes : celui de la filière humide qui utilise les enduits sur isolants et celui de la filière sèche qui use le système de bardage, de vêture ou de vêtage et de contre mur en brique. Pour les systèmes avec enduit, on peut utiliser de l’enduit mince ou de l’enduit hydraulique. Dans le premier cas, l’isolant, fixé sur la paroi, est suivi de trois couches d’enduit (minces évidemment) : l’enduit de base armé d’un treillis de fibre de verre, une couche d’impression suivie de la couche de finition. Dans le second cas, l’isolant, armé d’un treillis métallique est fixé mécaniquement et l’enduit hydraulique vient clôturer le travail. Quant au cas du système avec bardage, il s’agit de doter l’isolant d’un revêtement extérieur fixé sur une ossature pour les bardages et de parement pour les vêtures.