Isoler en ouate de cellulose

Pour ceux qui veulent joindre l’utile et l’économique à la sauvegarde de la planète, il n’y a rien de plus approprié que l’utilisation de ce matériau écologique qu’est la ouate de cellulose. Utilisée adéquatement, elle confère un bon confort thermique, une isolation thermique et permet de réduire les dépenses en énergie.

Meilleur rapport qualité/prix

Performante en termes d’isolation, la ouate de cellulose est l’apanage des amateurs de l’écoconstruction. Papiers journaux recyclés, déchets de papeterie,… travaillés afin de résister au mieux au feu, aux rongeurs, insectes et bactéries. Telles sont les origines de cet écomatériau. Parmi les moins chers sur le marché, ses qualités d’isolants thermique et phonique ne sont plus à prouver. En outre, cet isolant cellulosique est un excellent régulateur de l’humidité. Idéale pour les cloisons intérieures, les combles perdus, les planchers, les faux plafonds, les murs des constructions à ossature bois ou encore les vides de construction, on peut obtenir la ouate de cellulose sous forme de panneaux ou en vrac (flocons).

Obtenir le maximum d’efficacité

Des précautions et des mesures sont à prendre notamment pour la ouate en vrac. La principale pour ce matériau est le tassement. Pour un maximum de longévité, il faut déjà veiller en premier lieu au transport, le poids par sac ne doit ainsi dépasser les 120kg/m3. Pour bénéficier de l’efficacité requise, ces flocons de ouates en vrac (qui sont livrés dans des sacs et par conséquent, compressés) ont besoin d’être cardés. L’idéal est d’avoir recours à la cardeuse/souffleuse. Cette machine permet d’avoir le bon volume et la bonne densité pour une meilleure efficacité thermique. Selon les régions ou la situation de chantier, la pose d’un pare vapeur peut être obligatoire. Selon également le lieu de la pose du matériau (combles, espaces verticaux, pentes, caissons,…), plusieurs techniques peuvent être appliquées pour ne citer que le soufflage, l’insufflation à travers une membrane, ou encore la projection humide. Et pour finir, la ouate de cellulose, étant une matière qui dégage beaucoup de poussières, il faut donc la manier en se protégeant : port de masque obligatoire.