Préparation du chantier : règles de ventilation des combles perdus isolés par soufflage de ouate de cellulose



Le troisième et dernier volet traitant de la préparation du chantier de soufflage de cellulose en combles perdus rappelle les règles en matière de ventilation des combles perdus selon les normes en vigueur.

 

pour lire chapitre 1 : préparation générale chantier de soufflage cellulose

pour lire chapitre 2 : préparation étanchéité points chauds fumisterie

 

Dans le cas d'une présence de ventilation dans les combles avant l'installation de la ouate de cellulose, il est nécessaire de poser des déflecteurs afin d'éviter des mouvements d'air dans la ouate de cellulose.



 

 

La technique du « croûtage »



S'il est indispensable de conserver une ventilation des combles en fonction des normes et si, dans certains cas, la ventilation des combles pré-existante ne peut être réduite, il est probable que la ouate de cellulose soit, une fois appliquée sur le plancher, exposée à des souffles d'air : la solution consiste à réaliser un « croûtage »  de la ouate de cellulose

 

 

 

Cette opération simple consiste à vaporiser sur la ouate posée un peu d'humidité, au pulvérisateur de jardin par exemple. Lorsque cette eau superficielle sera évaporée, la surface de la ouate sera légèrement durcie, ce qui suffit face aux éventuels courants d'air présents dans les combles.

 


Traitement de la ventilation proprement dite



Certains bâtiments anciens ne présentent que de simples bouches d'aération ; il est important de bien les protéger et de ne pas les boucher  pendant l'opération de soufflage de la ouate de cellulose.

 

On place alors un tuyau PVC dont la hauteur  dépasse  celle de l'isolant de 25 % afin d'éviter que le vent ne souffle la ouate de cellulose, dont l'entrée est protégée  par un simple bouchon à enlever en fin de chantier.

 



Les groupes de ventilation seront placés hors du volume destiné à recevoir la ouate de cellulose et à une hauteur suffisante afin que celle-ci ne soit pas aspirée.



La réglementation stipule que les dispositifs d'aération mis en œuvre dans une construction couvrent normalement 1/500ème de la surface du toit.



Dans ce cadre, la ventilation des combles et l'évacuation d'excès d'humidité peut s'effectuer normalement.


Si une zone des combles (toit à faible pente, renfoncement. . .) est difficilement accessible par l'applicateur de ouate de cellulose, celui-ci peut placer un tuyau coudé rigide (type PVC) au bout du tuyau de soufflage.

 

L'applicateur pourra facilement guider le flux de ouate de cellulose et assurer une épaisseur suffisante.

 

 

Pour commander la ouate de cellulose en vrac pour le soufflage de vos combles : cliquez ici