Monter soi-même une cloison en plaque de plâtre

Que ce soit pour séparer une pièce ou délimiter des pièces pendant la réalisation de travaux, la cloison en plaque de plâtre est parfaite. Ce type de cloison se compose d’une ossature métallique, de deux plaques de plâtre et d’un isolant. Monter une cloison en plaque de plâtre est une opération assez complexe. Toutefois, avec une bonne pratique en bricolage et en suivant les conseils ci-après, vous pourrez tout à fait y arriver tout seul.

Qu’est-ce qu’une plaque de plâtre ?

La plaque de plâtre est un matériau de construction constitué d’un corps en plâtre moulu recouvert sur les deux faces de deux couches de carton. Les plaques de plâtre existent en de nombreuses épaisseurs. Les plus courantes sont épaisses de 13mm et sont appelées « BA 13 ». Les largeurs disponibles sont de 90 et 120 cm. Quant à la hauteur, l’on retrouve des plaques de 250, 260, 280 et 300 cm. Outre les plaques standards qui sont de couleur grise, il existe également d’autres types de plaques de plâtre comme les plaques hydrofugées de couleur verte et les plaques qui résistent au feu de couleur rose. Les plaques de plâtre sont montées sur une ossature métallique. Celle-ci se compose de rails fixés au plafond et au sol ainsi que de montants verticaux.

La préparation

Avant de commencer quoi que ce soit, vérifiez que le sol est bien plan. Si ce n’est pas le cas, faites un ragréage. Déterminez l’emplacement de la cloison au sol et au plafond. En vous servant d’un mètre, d’une règle et d’un fil à plomb, tracez l’emplacement des rails. Vérifiez bien leur alignement. Marquez également les points où seront placés les montants.

Etapes de réalisation

La pose de l’ossature

Une fois tous les marquages effectués, posez les rails et vissez-les au sol et au plafond. Utilisez des vis et des chevilles adaptés au type de matériau (béton, bois,…). Glissez et vissez les montants verticaux sur les deux rails ou mieux, utilisez une pince à sertir.

La pose de la porte

Encastrez les pieds du bâti dormant de la porte dans la dalle de sol. Fixez le bloc-porte entre deux montants verticaux.

La pose des plaques

La pose des plaques de plâtre proprement dite peut maintenant commencer. Assurez-vous qu’elles aient les bonnes dimensions. Au besoin, procédez à des découpes avec une scie égoïne. Posez une plaque sur l’ossature en commençant toujours par un angle. Vissez la plaque sur chaque montant avec un espacement de 40 cm. Choisissez des vis « spécial plaques de plâtre ». Une fois la première face terminée, passez de l’autre côté et fixez des panneaux de laine de roche semi-rigide contre elle. Posez la deuxième face en procédant de la même manière que pour la première face.

La réalisation des joints

Appliquez une couche d’enduit pour joint de plaque de plâtre sur les joints. Posez tout de suite une bande de jointoyage sans attendre que l’enduit sèche. Lissez la bande de jointoyage pour qu’elle se colle parfaitement à l’enduit. Appliquez de l’enduit de finition avec un couteau à enduit.

La technique générale est la même pour les plaques de Fermacell utilisées pour les cloisons phoniques ou les contre-cloisons avec isolant thermique dense, comme la cellulose en panneau.