Search Site

Isolants thermiques regroupés par type de mise en oeuvre

La mise en oeuvre d'une solution d'isolation peut être réalisée par différents moyens.  Même si bien souvent une isolation thermique de la construction aura des effets bénéfiques sur l'isolation phonique, ceci n'est pas garanti. Ainsi on distingue l'isolation thermique, l'isolation phonique, et l'isolation acoustique. 

❖ L'acoustique et le phonique

L'acoustique se rapporte davantage à une recherche de confort par l'atténuation de la réverbération des bruits à l'intérieur d'une pièce. Le phonique revêt deux réalités : les bruits d'impact transmis par vibration d'un élément à un autre et les bruits aériens qui se propagent dans une pièce. 

❖ L'isolation acoustique, un traitement de surface

Souvent confondu, l'isolation acoustique et l'isolation phonique tentent de résoudre des problèmes bien différents. Ainsi, on parle d'acoustique pour tout ce qui se rapporte aux réverbérations du bruit sur les parois d'une pièce. Par exemple, le simple fait d'ajouter des meubles dans une pièce permet d'améliorer le confort acoustique d'une pièce mais ne sera d'aucune aide contre les bruits de pas ou les cours de violon de votre voisin. 

Le traitement du confort acoustique peut être facilement traité en traitant les surfaces. Par exemple, des panneaux de liège expansé brut, gràce à leurs surfaces non plane permettent de limiter les réverbérations des bruits sur les parois. 

❖ L'isolation phonique, toutes les solutions

Pour l'isolation phonique, il n'existe malheureusement pas de produit miracle ! En effet, le traitement du phonique dans une habitation tente de règler deux types de bruit : les bruits aériens et les bruits d'impacts. Le traitement des bruits aériens est le plus simple à traiter. Une bonne isolation phonique s'obtient grâce à la mise en place de plusieurs couches de densité et de propriétés différentes. 

Ainsi le complexe Corkcoco composé de liège et de fibre de coco apporte sur les murs, le plafonds ou même le sol avec deux couches de liège dense et une couche en fibre de coco. Une autre solution également plésbicitée est la double cloison Fermacell avec panneau de ouate de cellulose BiofibOuate. 

Les bruits d'impact constituent un phénomène difficile à traiter. En effet, les vibrations des pas du voisin du dessus ou d'à côté, se propage par la dalle de sol, en passant par les rails et montants du double mur, les vis et suspentes métaliques, les poutres... des sols aux murs et des murs au plafonds... jusqu'à vos oreilles. Pour traiter ce genre de bruit, il conviendra de s'assurer de couper toutes connexions pouvant transmettrent les vibrations d'un élément à un autre. Ainsi, la pose d'un sous parquet comme du liège ou encore des bandes résilientes sous les cloisons et le doublage seront autant d'alliés pour éviter la transmission de ces vibrations.

❖ L'isolation thermique

La mise en oeuvre d'une solution thermique tend à améliorer la performance énergétique d'un bâtiment en limitant les déperditions et ponts thermiques. Pour couper tous ponts thermiques, la solution reine consiste à recouvrir par l'extérieur l'ensemble des parois de la construction. C'est ce qu'on appelle l'isolation thermique par l'extérieur ou ITE. Par ailleurs, lorsque cette solution n'est pas envisageable, il est possible de recourir à une isolation thermique par l'intérieur également dite ITI. 

 

❖ L'ITE, la solution idéale

Pour lutter contre les déperditions thermiques tout en sauvegardant la surface habitable d'une construction, la mise en oeuvre d'une ITE est préférable. On peut isoler sa toiture ainsi que les murs avec cette solution. 

Pour l'isolation de la toiture, deux solutions existent : le sarking et l'isolation entre et sur chevrons. Le détail de ces solutions sont disponibles dans les rubriques destinées ces mises en oeuvre. 

Pour l'isolation des murs par l'extérieur, on distingue 3 solutions :

  • l'utilisation de panneaux rigides support d'enduit comme les panneaux Steico PROTECT en fibre de bois ou encore les plaques de polystyrène expansé 
  • une isolation sous bardage ventillé en utilisant par exemple une laine de bois Steico Flex avec un bardage bois douglas
  • ou enfin une solution de panneau isolant/finition qui offre un gain de temps appréciable. Par exemple, les panneaux de Liège Spécial Façade
Dans de nombreux cas, ces solutions peuvent s'avérer trop couteuses. En effet, par exemple, si la toiture est en bon état, il est peu opportun de procéder à une isolation de la toiture par l'extérieur. Dans tous ces cas, il conviendra de s'orienter vers un traitement des déperditions thermiques par l'intérieur. 

❖ L'ITI, la solution économique

Souvent très économiques, les solutions d'isolation par l'intérieur font le bonheur des auto constructeurs lors de petites rénovations. Ainsi, l'isolation des combles permet rapidement et pour un coût modique de traiter les déperditions de chaleur provoquées par une sous toiture mal isolée. 

Un doublage des murs périphériques permet avec quelques rails, des montants, un isolant type laine de verre ou laine de chanvre et un parement de réaliser des travaux d'économies d'énergie dans votre habitat. 

Contact